Le petit oiseau de Marrakech

Le petit oiseau de Marrakech

Le Bruant du Sahara ou « tibibt »

L’oiseau que vous verrez absolument partout lors de votre séjour à Marrakech est le Bruant du Sahara. Les gens d’ici l’appelle « tibibt », il est indissociable de la ville ocre. Il n’hésite pas à entrer dans les maisons, se poser sur les terrasses ou dans les patios. On voit souvent ce petit effronté aux étals des grands magasins, picorer les grains de couscous ou voler sans vergogne dans les grandes surfaces.

A une époque, les bruants venaient très régulièrement au Riad Dar Zampa. On avait l’heureuse surprise de voir, chaque printemps, un couple s’installer sur une colonne de la galerie, construire son nid et donner naissance à des oisillons.

L’histoire d’Aristide le Bruant

Aristide était un fidèle bruant du riad. Il venait en fin d’après-midi et lançait son « tiiiou » en guise de salut. Il se posait alors sur la colonne de la galerie, à côté de la chambre qui porte son nom. Lorsqu’il repartait le matin pour vaquer à ses occupations, il nous avertissait par son petit cri. Il réapparaissait parfois dans la journée et nous faisait un petit coucou, enfin un petit « tiou tiou ». Il arrivait que son cri se fasse plus nerveux. On voyait alors une petite boule de plumes qui tournoyait depuis la terrasse jusque tout en bas de la maison. Elle se divisait en deux pour révéler deux oiseaux. L’un se postait sur la fontaine, les ailes et la queue hérissées et l’autre un peu plus loin, dans la même position, avec un piaillement strident. La prise de bec se poursuivait sur la terrasse, sans trop de heurts.

Pendant trois mois, on ne l’a plus vu. Le patio a été recouvert d’une bâche pour nous protéger du froid et des rares averses torrentielles. Le petit oiseau est allé voir ailleurs et j’ai bien cru qu’il ne reviendrait pas. Aux beaux jours, le patio fut de nouveau à ciel ouvert et l’oiseau est revenu. Entre Zampa le chat, et Aristide le bruant s’était instauré une sorte de dialogue. L’oiseau lançait son « tiou tiou ». Le chat le regardait, s’aplatisait sur le tapis, et poussait des petits cris de sioux, histoire de montrer qu’il est le prédateur. Mais l’oiseau était toujours plus haut et intouchable. Zampa le savait bien.

Depuis quelques années, les chats sont trop nombreux au riad et les bruants le savent bien. Ils tentent quelques incursions sur la terrasse mais ne s’aventurent plus dans le patio. Ils y laisseraient leurs plumes… ou leur vie.

La chambre Bruant du Sahara au Riad Dar Zampa

Vous ai-je dit que les chambres du riad porte chacune le nom d’un oiseau ?

Vous souhaitez réserver la chambre Bruant du Sahara pour votre prochain séjour ? Avec ses lits twin, elle est parfaite pour des enfants ou deux amis…

Le livre « Marrakech à vol d’oiseaux »

Pour en savoir plus sur les oiseaux de Marrakech, procurez-vous le livre « Marrakech à vol d’oiseaux », par Isabelle et Six et Benoît Maire, paru aux Editions Sarrazines & Co. Version bilingue français-arabe. Disponible au Riad Dar Zampa, chez l’éditeur ou en commande chez votre librairie (France, Belgique, Suisse).

Vous aimerez aussi

Laisser une Réponse